Parution du livre sur l’Eco-Conception en phase amont

L’ouvrage « Eco-conception générative en phase amont du projet » est sorti en français chez ISTE, et en anglais aux éditions ISTE-WILEY.

Fruit de deux années de compilation, l’ouvrage théorise sur les outils d’aide à la décision pour les premières phases de la conception des édifices, et décrit par le détail l’outil Ecogen développé au laboratoire par l’auteur lui-même, Xavier Marsault.

Pour répondre, dès la phase d’esquisse, aux enjeux d’une production de l’architecture plus responsable sur les plans énergétiques et environnementaux, des logiciels d’aide à la conception issus de travaux de recherche récents ont été développés.

L’ouvrage présente les contextes, les enjeux, les possibilités et les méthodes de l’écoconception. En s’appuyant largement sur les travaux conduits au sein du projet EcoGen, il s’attaque de front aux difficultés majeures de la conception générative en temps interactif aux premiers stades du projet (là où les choix sont les plus déterminants). Il s’intéresse particulièrement au comportement des édifices dans leur environnement construit, via une approche éco-performante et multicritère (morphologique, bioclimatique) de la conception, en essayant de préserver la créativité du concepteur.

Enfin, il aborde des perspectives plus ambitieuses conjuguant certaines avancées sur la compréhension de l’évolution naturelle et le désir de voir émerger une théorie de la morphogénèse architecturale bio-inspirée.

L’ouvrage est disponible en version imprimée et en e-book.

La conception architecturale de Mathias Rollot

Qu’est ce que le projet d’architecture, et comment le concevoir ? Oscillant entre réflexions théoriques et conseils pratiques, « ce guide » accompagnera les concepteurs, qu’ils soient étudiants, jeunes praticiens ou chercheurs en architecture.

Au fil de vingt-six  petits chapitres illustrés, il cherche à expliciter les différentes problématiques posées par le processus de conception, et à soulever, à l’occasion, quelques stratégies et tactiques à mettre en œuvre pour s’y confronter.

Mathias Rollot est architecte, docteur en architecture et maître-assistant associé à l’ENSA Montpellier

Advances in Shipping Data Analyss and Modeling

 

Ce travail est le fruit du séminaire international organisé en avril 2016 à l’ISC-PIF et financé par l’ERC. Il condense le travail d’environ 70 auteurs d’une vingtaine de pays différents et est fortement interdisciplinaire.
Un bref résumé en français est consultable ci-dessous ainsi que le lien vers le produit :

Les flux maritimes – en tant qu’empreintes physiques de l’activité humaine sur la Terre – restent mal connus dans la littérature scientifique et le grand public malgré l’importance du transport de marchandises pour le commerce et le développement économique mondiaux. Or, les acteurs et décideurs manquent d’une vue d’ensemble sur la façon dont ces flux maritimes peuvent être mesurés, analysés, et visualisés pour – entre autres objectifs – affiner leurs politiques et stratégies. Cet ouvrage interdisciplinaire, auquel ont contribué un grand nombre d’experts mondiaux et renommés, explore ces questions sous l’angle de l’estimation, de la construction, de la collecte, de l’analyse, de la visualisation et de la cartographie des flux maritimes dans l’espace et le temps.

Advances in Shipping Data Analysis and Modeling nous livre quelques messages-clé. Tout d’abord, dans un monde de livraison juste-à-temps et de transit rapide de marchandises, il est important de se rappeler les racines à long-terme des phénomènes actuels et futurs, en raison du caractère récurrent voire cyclique de ces flux. Deuxièmement, les flux maritimes sont bien souvent entendus à l’échelle micro de la logistique urbaine et au niveau national des analyses O-D, mais cet ouvrage insiste sur la nécessité d’élargir le cadre d’analyse au niveau global, notamment grâce à l’accès à des sources de données nouvelles. Enfin, Cette approche multidisciplinaire des flux maritimes apporte de nouvellees lumières sur les débats en cours en divers milieux tels que l’évolution des climats, le développement urbain, l’évolution technologique, la spécialisation des échanges, les humanités numériques, les motifs de navigation, le commerce international, et la croissance régionale.

Cet ouvrage est d’une importance énorme pour qui s’intéresse et analyse l’économie industrielle, le secteur maritime et portuaire, et la géographie économique, urbaine et des transports.

https://www.routledge.com/Advances-in-Shipping-Data-Analysis-and-Modeling-Tracking-and-Mapping-Maritime/Ducruet/p/book/9781138280939

Dernier ouvrage de Francisco Varela

Ce recueil d’écrits de Francisco Varela couvre l’ensemble de son œuvre, de la biologie théorique à l’éthique, en passant par la théorie de la connaissance et la philosophie de la conscience. Il constitue une introduction accessible et stimulante à sa quête, dont le point de départ est une théorie de l’être vivant comme « unité autopoïétique », c’est-à-dire comme un système capable de synthétiser de manière autonome les molécules dont il est constitué, et de « donner sens » à son environnement. À partir de là, Francisco Varela a redéfini la connaissance comme une « danse » au cours de laquelle un être vivant et son environnement se spécifient mutuellement, plutôt que comme la simple représentation d’un environnement pré-donné. Et il a inauguré une discipline nouvelle appelée la « neurophénoménologie », qui consiste à appuyer les unes sur les autres les données d’expérience subjective et les données objectives de la neurobiologie, sans réduire les premières aux secondes.

Francisco Varela (1946-2001), est un penseur d’origine chilienne, ayant poursuivi ses recherches aux États-Unis d’Amérique puis en France. Il est l’auteur de travaux visionnaires qui ont jeté des ponts inédits entre les sciences de la nature, les sciences humaines et la spiritualité. Proche du XIVe Dalaï-lama, il a fondé le « Mind and Life Institute », dont la mission est d’étudier l’interface entre les sciences et le bouddhisme.

Lien vers le site